Les éditoriaux du Washington Post sur les origines de la COVID-19 distordent les faits (ambassade)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-19 à 12:42
咪乐|盒子app |直播|盒子tv ”面对爽朗乐观、对文学事业极富责任感的老人,我们在心底里由衷地祝福她。

WASHINGTON, 14 septembre (Xinhua) -- Un porte-parole de l'ambassade de Chine aux Etats-Unis a exhorté mardi le quotidien américain The Washington Post (WP) à mettre fin à sa publication des éditoriaux trompeurs et non factuels sur les origines du nouveau coronavirus.

L'éditorial "Hunting the virus origins (Traquer les origines du virus)", paru le 1er septembre dans le WP, trompe sévèrement les lecteurs en distordant les faits concernant la recherche des origines du SRAS-CoV-2, a indiqué le porte-parole.

Afin de clarifier les faits, l'ambassade de Chine a répondu à la rédaction du WP par une lettre et demandé sa publication mais se l'est vue refuser.

"Après cela, le WP a continué de publier d'autres éditoriaux et articles affirmant que le SRAS-CoV-2 a été diffusé depuis des laboratoires chinois", a déploré le porte-parole.

"Cela montre que le WP n'a aucun respect pour la science, les faits, ni la liberté de presse et d'expression ; il n'a pas l'intention d'écouter les voix objectives et justes", a-t-il ajouté.

L'ambassade a publié la version intégrale de sa lettre sur son site Internet. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Les éditoriaux du Washington Post sur les origines de la COVID-19 distordent les faits (ambassade)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-19 à 12:42

WASHINGTON, 14 septembre (Xinhua) -- Un porte-parole de l'ambassade de Chine aux Etats-Unis a exhorté mardi le quotidien américain The Washington Post (WP) à mettre fin à sa publication des éditoriaux trompeurs et non factuels sur les origines du nouveau coronavirus.

L'éditorial "Hunting the virus origins (Traquer les origines du virus)", paru le 1er septembre dans le WP, trompe sévèrement les lecteurs en distordant les faits concernant la recherche des origines du SRAS-CoV-2, a indiqué le porte-parole.

Afin de clarifier les faits, l'ambassade de Chine a répondu à la rédaction du WP par une lettre et demandé sa publication mais se l'est vue refuser.

"Après cela, le WP a continué de publier d'autres éditoriaux et articles affirmant que le SRAS-CoV-2 a été diffusé depuis des laboratoires chinois", a déploré le porte-parole.

"Cela montre que le WP n'a aucun respect pour la science, les faits, ni la liberté de presse et d'expression ; il n'a pas l'intention d'écouter les voix objectives et justes", a-t-il ajouté.

L'ambassade a publié la version intégrale de sa lettre sur son site Internet. Fin

010020070770000000000000011100001310188868
百度